top of page
  • Photo du rédacteurAJC Patrimoine

Tout savoir sur les marchés Bull & Bear

Dans la littérature économique, il est commun d’entendre parler de marché “Bull” et de marché “Bear”. Il peut être intéressant, tant pour sa propre culture que pour pouvoir briller dans des soirées entre amis, de connaître la signification du Taureau devant Wall Street. Mais qu’entend-on par Bear et Bull market ?



Il est normal de se demander pourquoi est-ce que le taureau (bull) et l’ours (bear) ont été choisis pour être l’allégorie de deux marchés. La réponse est très simple, lorsqu’un ours se bat, il attaque du haut vers le bas avec ses griffes pour blesser son adversaire, l’ours représente donc les marchés baissiers. Le taureau, lui, attaque du bas vers le haut son adversaire en utilisant ses cornes, le taureau représente donc les marchés haussiers.



En résumé, un marché Bull est en plein essor, alors qu’un marché Bear est en déclin.



Cependant, ces deux termes sont utilisés pour le long terme étant donné que les marchés sont très volatiles. Suivant que la tendance du marché est plutôt à la hausse ou à la baisse (pourcentage d’au moins 20% de hausse ou de baisse pour définir un Bull ou un Bear), on peut ensuite en déduire si les marchés sont plutôt Bearish (baissiers) ou Bullish (haussiers).

Un marché Bull connaît aussi des fluctuations et des épisodes de baisse, il n’est pas nécessairement en constante augmentation. Tout comme un marché Bear peut connaître des épisodes de hausse, il n’est pas nécessairement en constante baisse.


Dans ces deux cas, une spirale se crée, s’il y a une confiance de la part des investisseurs envers ce marché, le prix continuera d’augmenter, ce qui créera toujours plus de confiance et ainsi de suite. A l’inverse, si les prix sur le marché sont à la baisse, cela créera une perte de confiance.

Les mécanismes de ces marchés sont difficiles à anticiper, la fin d’un marché Bear, qui se caractérisait par une hausse soutenue des prix peut dépendre de multiples facteurs externes qui risquerait d’influencer les marchés, tels que des événements mondiaux, qui engendreront un regain de confiance général dans les marchés.



Les marchés Bull ne sont pas éternels, le déclin peut commencer notamment par l’annonce de mauvaises nouvelles, comme une législation défavorable ou un début de pandémie comme nous avons pu le constater avec le Covid-19. Si le mouvement à la baisse est assez puissant, on parlera alors d’un marché Bear amenant à une apparition d’une spirale de ventes et de baisse des prix, les investisseurs vont alors faire le choix de vendre leurs actifs pour limiter les pertes supplémentaires.


Le principal challenge auquel doit faire face l’investisseur est d’essayer de prédire le moment où le prix a atteint son plus bas, c'est-à-dire être dans le “creux de la courbe”. Le rebond des marchés est un processus lent et imprévisible influencé par la croissance économique, les évènements qui ont lieu à travers le monde mais aussi le moral des investisseurs, suivant qu’ils soient plutôt optimistes ou pessimistes.


Les marchés Bear peuvent être une véritable mine d’or quand le cycle s’inverse. Sachant que, quand le prix d’une action baisse, son rendement en dividende augmente, étant donné que la faculté à payer des dividendes est complètement détachée du cours en bourse, cela en fait une sérieuse opportunité d'investissement.



Pour conclure, comme le dit John Templeton : « Les marchés haussiers naissent dans le pessimisme, grandissent dans le scepticisme, s’épanouissent dans l’optimisme et meurent dans l’euphorie. »




Léa Kordian & Bastien Landwerlin


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Communication client du 26/01/2024

Je vous souhaite encore une excellente année 2024 que nous sommes prêts à aborder ensemble avec sérénité. Je suis heureux de vous informer que les marchés financiers ont été fructueux en fin d’année.

Commentaires


bottom of page