top of page
  • Photo du rédacteurMatthieu Herrlich

Point crise Covid-19 du 18 mars 2020

Chers clients et proches de AJC Conseil Patrimoine,


Face à l’épidémie du COVID-19, le chef de l’état a annoncé des mesures importantes. La vie économique est à l’arrêt et les marchés financiers sont entrainés dans une spirale baissière.



Confinement et maintien de l’activité

Dans ces circonstances exceptionnelles, nous disposons des outils qui nous permettent d’appliquer le télétravail. Notre équipe est à votre disposition et peut agir notamment grâce aux outils informatiques, de signature électronique et nous pouvons effectuer des rdv par téléphone et visio-conférence pour vous assurer une continuité de service tout en appliquant les mesures d'hygiène et de sécurité qui s'imposent.


Nous vous invitons à effectuer les demandes par e-mail ou par téléphone. Nous sommes persuadés qu’il est de notre devoir de vous accompagner au quotidien, nous restons donc mobilisés, et sommes à votre entière disposition pour toute question.

Matthieu Herrlich est joignable directement au 06 49 36 54 54 et au 07 67 36 68 39.


Nous vous espérons en bonne santé, à prendre soin de vous et de vos proches.

Nous sommes solidaires et adressons un message d’encouragement à nos clients et nos proches acteurs du corps médical, sur qui repose aujourd’hui la délicate gestion sanitaire.


Épargne et marchés

A ce niveau de stress, les marchés financiers ne sont pas opérationnels. L’incertitude est totale et mondiale. Des mesures visant à encadrer leur fonctionnement sont en cours. Les ventes à découvert (qui ont pour effet de faire baisser les cours) sont interrompus pour 1 mois à compter du 18 mars sur le CAC 40.


Les institutions gouvernementales et supranationales (Fed, BCE, G7) mettent en œuvre des actions fortes et inédites pour limiter l’impact de la mise en pause forcée de notre vie économique. Parmi les mesures : prise en charge du chômage partiel, décalage du paiement des impôts et des charges sociales, déblocage de fonds de soutien aux indépendants, plan de 45 Mds en France, 500Mds en Allemagne, actions de la Fed, de la BCE et soutien US d’environs 850Mds de $...


Les États et les banques centrales "achètent" le PIB perdu.


Toutefois, la rapidité de la baisse des marchés financiers et la panique générale conduisent à des prises de décisions irrationnelles quand bien même la crise sanitaire provoque un choc sans précédent. La seule lueur à ce stade est d’anticiper une inclinaison de la courbe des cas graves des personnes atteintes en Europe puis aux Etats-Unis par le Covid 19.

A contrario une catastrophe sanitaire aux USA, avec ses répercussions, est à craindre.


Vos questions : Faut-il vendre les fonds exposés aux marchés action ?


La baisse des actions est extrêmement rapide et balaye toutes les classes d’actifs, y compris les plus prudentes ou dites « refuges » comme l’Or. Toutefois, la semaine du 9 au 14 mars a vu des tentatives de rebond très fortes en début de séance. Prendre l’initiative de vendre c’est prendre le risque de ne pas profiter des rebonds, mêmes techniques, et d’entériner la baisse au plus bas. L'extrême volatilité rend difficile la prise de décision.


Dois-je conserver mes fonds ?


Une première réponse réside dans l’horizon d’investissement dont on dispose. A 3 ans il semble que les effets de la crise boursière actuelle, si elle demeure transitoire, pourrait être atténuée.


Le second point réside dans la diversification. Nous sélectionnons majoritairement des fonds internationaux, centrés sur les entreprises de croissance et les thématiques d’avenir à travers le monde. Cette diversification est indispensable puisqu’il semble que les pays sont atteints par vagues successives. De plus certaines places financières résistent mieux que d’autres.


Dois-je déjà songer à investir à ces niveaux de marchés ?


La réponse est liée à votre stratégie d’investissement. Comme l’illustre le graphique ci-dessous, les épargnants investissent bien souvent à contre-courant des marchés financiers.


Les pics d’investissement, c’est-à-dire d’achat d’actions se font alors que les courbes sont au plus hauts et arrivent à leur fin de cycle. Le risque de perte est alors à son maximum.


Pourtant c’est bien en période de baisse que les meilleures opportunités sont à réaliser. Nous avons conscience de la difficulté d’investir quand l’incertitude est totale. Une solution réside alors dans le versement régulier, mensuel, trimestriel ou semestriel que nous pouvons vous proposer.





Il est probable que le point bas peut avoir lieu au paroxysme de la crise épidémique, ce qui peut entraver toute prise d’initiatives.


Le confinement commence à agir comme un point positif pour les marchés financiers.


Toutes les classes d’actif ont été survendue pourtant toutes les entreprises ne seront pas détruites.


Enfin, les marchés ont fixé un prix à la récession (ralentissement de la croissance), au-delà ils fixeraient le prix d’une dépression (croissance négative).


A ce stade et vu les mesures fortes déjà prises, il semble que les gouvernements veulent sauver à tout prix l’activité économique en 2020, raison pour laquelle la durée des mesures de confinement et le retournement de la courbe des infections seront des indicateurs cruciaux.


Comment votre conseiller en gestion de patrimoine peut aider à gérer cette situation ?


La rapidité de la baisse et l’extrême nervosité des marchés est historique.

Nous avons au cours de deux dernières années, proposé de sécuriser les plus-values de façon régulière. Nos portefeuilles assurance sont investis en « cash » à hauteur de 40% à 90% avec le fonds à capital garanti.


C’est cette partie (dont les rendements sont faibles, 1,5% en moyenne en 2019) qu’il convient de progressivement réallouer aux actions pour profiter des points d’entrée dans les prochaines semaines et améliorer le rendement moyen de votre épargne.


Le graphique ci-dessous illustre ce que nous cherchons à effectuer pour « cranter » les performances de nos clients. Régulièrement nous écrêtons la plus-value en phase haussière. L’actif sans risque n’apporte plus de rendement, il faut accepter le risque, et donc les baisses pour mieux rebondir.




Source AJC Patrimoine


Pour celles et ceux qui disposent de liquidités, il est temps de se tenir prêt à investir tant les points d'entrée constituent une opportunité historique.

Assurance-Vie, Plan Epargne Retraite, PEA, Contrat de Capitalisation, Compte-titres. Qu'il s'agisse d'épargne retraite, de projet de transmission, nous vous invitons à prendre date dès à présent.


Le dernier graphique illustre les rendements offerts par les marchés financiers, totalement investis incluant les précédentes crises. Évidemment l’horizon de temps est la source première de performance.



Source : Le Revenu. Performances arrêtées au 21/11/2018.



Soyez assurés de notre volonté à agir pour vous proposer les actions correspondantes à vos projets.


Nous continuerons de vous tenir informé par un point hebdomadaire et à chaque instant par contact téléphonique.




Pour AJC PATRIMOINE

Matthieu Herrlich

86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Communication client du 26/01/2024

Je vous souhaite encore une excellente année 2024 que nous sommes prêts à aborder ensemble avec sérénité. Je suis heureux de vous informer que les marchés financiers ont été fructueux en fin d’année.

bottom of page