top of page
  • Photo du rédacteurAJC Patrimoine

L'eau, un moyen de donner du sens à vos investissements

Nous consommons de l’eau car c’est un besoin vital, nous l’utilisons également pour satisfaire à notre hygiène. Nous savons que c’est une ressource fragile dont la rareté tend à s’intensifier. En revanche, nous n’imaginons pas que le simple fait de produire un jean nécessite plus d’eau que pour notre consommation quotidienne. Produire un jean nécessite 11 000 litres d’eau, une tranche de bœuf de 220 grammes, 3100 litres et une voiture exige 30 000 litres. Notre société de consommation couplée à l’explosion démographique sont responsables de la diminution progressive de l’eau. Comment résoudre le stress hydrique qui se propage petit à petit à travers le globe? Comment effectuer un investissement stratégique rentable et dans une certaine mesure indispensable ?


Quelques chiffres


Le 29 Juillet est le Jour du Dépassement pour l’année 2019. Cela signifie que l’humanité a consommé tout ce que la Terre peut produire en une année : nous vivons actuellement au-dessus de nos ressources. L’eau en fait partie. Ces ressources, et en particulier l’eau, ne sont pas réparties de manière équitable sur Terre. 2.1 milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable, soit 3 personnes sur 10. De plus, 60% de l’humanité vit dans des zones de stress hydriques (1700 m3 d’eau douce par habitant et par an) ou de pénurie d’eau (1 000m3 par habitant et par an). Certains pays sont encore en dessous de ce seuil comme l’Egypte (700m3 d’eau par habitant et par an).


Ce que la Finance peut apporter à l’environnement


La finance aborde les thèmes de « mégatendance » comme la sécurité, l’intelligence artificielle, la robotique ou encore le traitement de l’eau. Des sociétés de gestion à travers le monde développent des fonds d’investissement qui apportent des capitaux aux entreprises de ces secteurs. Natixis, la banque suisse Pictet ou BNP Asset Management par exemple, possèdent des fonds qui investissent dans le thème de l’eau.L’apport de capitaux par les sociétés de gestion aux entreprises du secteur favorise la recherche et le développement des techniques qui permettent le traitement de l’eau ou réduisent le gaspillage. Pour exemple, on estime que les réseaux fuyards perdent 1 litre d’eau sur 5. Certaines entreprises espèrent dès lors mettre en place de nouveaux systèmes permettant un meilleur contrôle de l’eau et donc une distribution plus intelligente.


Les stratégies d’investissement


Vous êtes convaincus de la nécessité d’agir vite pour le développement des infrastructures et des outils de production et traitement de cette ressource vitale. Vous réfléchissez à un investissement qui allie rentabilité, utilité et projection de long terme.Nous présentons ici 3 supports d’investissement à retrouver en assurance-vie ou compte-titres, (sans oublier de vous rappeler que les performances passées ne prédisposent jamais des performances futures)

- Natixis a développé un fond thématique : Thematics Water. Ce fond a une performance de 23% depuis le début de l’année* (au 1er août) et une volatilité de 13%-

- Pictet Asset Management avec son fond Pictet Water vec une performance moyenne sur 5 ans de +64,75.

- L’autre fond star de BNP Paribas est BNP Paribas Aqua Classic avec une performance moyenne sur 5 ans de +74,57. .


Mais dans quel type de société investissent ces 3 sociétés de gestion :


  1. L’entreprise Danaher est l’un des leaders du traitement et de l’analyse de l’eau à travers trois branches spécialisées dans cette activité, Trojan, Hach et ChemTreat. Les gérants de Pictet Asset Management estiment que 40% de la valeur de la société est liée à ce marché.

  2. La société Sabesp distribue et traite l’eau dans l’Etat le plus riche du Brésil, São Paulo.

  3. Quant à Coway, société coréenne, elle fabrique des appareils de bien-être domestique. La société se focalise sur la sécurité, à travers la purification de l’air et de l’eau.

L'eau est une préoccupation internationale. C’est un bien qui est rival, c’est-à-dire que sa consommation par un agent diminue celle d’un autre agent. Il faut donc dès à présent trouver le moyen de conserver cette ressource tout en continuant sa consommation. En Juin dernier, la toute première manifestation mondiale pour l’eau se déroulait en Inde. Investir dans un support thématique lié à l’eau pour préparer sa retraite semble donc aussi stratégique et judicieux que d’investir dans l’immobilier et en plus d’utile cela va devenir indispensable…

Publié par Maeva Laufer pour AJC Patrimoine

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Communication client du 26/01/2024

Je vous souhaite encore une excellente année 2024 que nous sommes prêts à aborder ensemble avec sérénité. Je suis heureux de vous informer que les marchés financiers ont été fructueux en fin d’année.

bottom of page