top of page
  • Photo du rédacteurAJC Patrimoine

Qui dit nouvelle année dit nouveautés fiscales : Le point sur les mesures qui vous concernent !


Comme chaque année, la loi de finances, adoptée en fin d’année dernière, apporte quelques nouveautés. Certaines mesures ont fait plus de bruit que d’autres… La baisse de l’impôt sur le revenu, par exemple, avait été annoncée par le gouvernement avant même que le projet de loi de finances ne soit dévoilé. Certains dispositifs bien connus, sont quant à eux reconduits, voire aménagés. Découvrons ensemble les mesures phares qui vont influencer vos stratégies patrimoniales dès cette année.



Baisse de l’impôt sur le revenu : beaucoup de bruit pour pas grand-chose ?


Jusqu’à présent, vos revenus étaient taxés à l’impôt sur le revenu selon un barème progressif qui comportait quatre tranches d’imposition : 14%, 30%, 41% puis 45%. En bref, le mécanisme est le suivant : plus vous avez un montant élevé de revenus imposables par part, plus vous êtes taxé dans une tranche haute. À compter de l’imposition de vos revenus 2020, le gouvernement modifie ce barème afin de baisser l’impôt sur le revenu des français les plus modestes.


La tranche à 14% est abaissée à 11%, et le mécanisme de la décote est renforcé. Selon le gouvernement, au total, près de 16,9 millions de foyers bénéficient de cette baisse, pour un gain moyen estimé à environ 300 €. Concrètement, cela vous concerne principalement si vous êtes taxé dans la première tranche du barème. La bonne nouvelle c’est qu’avec le prélèvement à la source, vous pouvez constater cette baisse dès à présent puisque votre taux de prélèvement tient compte de ces évolutions !

En revanche, si vous êtes taxé dans une tranche à 41% ou 45%, cela n’a aucun effet pour vous.


La taxe d’habitation, c’est (presque) du passé !


Promesse tenue : la taxe d’habitation sur la résidence principale est intégralement supprimée, pour les contribuables qui respectent certaines conditions de ressources. Selon le gouvernement, cette mesure concerne 80% des ménages !

Si vous faites partie des bénéficiaires de cette mesure et que vous êtes mensualisé, pensez à supprimer le prélèvement ou à le moduler pour n’avoir que la redevance audiovisuelle à payer.

Si vous ne profitez pas de l’exonération en 2020, tout n’est pas perdu : vous bénéficierez d’un allègement de 30% en 2021, puis de 65% en 2022.

Enfin, cette taxe sera définitivement supprimée pour tout le monde en 2023.


Vous connaissiez le CITE ? Dites bonjour à « MaPrimeRénov ».


En tant que propriétaire ou locataire, quand vous effectuiez certaines dépenses en vue de faire des économies d’énergie (isolation thermique ou production d’énergie) au sein de votre résidence principale, vous pouviez bénéficier jusqu’à présent d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Ce crédit d’impôt est prorogé jusqu’au 31 décembre 2020, mais il est également modifié.

Cette année, seuls les ménages dits « intermédiaires » ou les ménages « aisés », pourront en bénéficier sous conditions. De plus, les dépenses éligibles sont recentrées, voire extrêmement recentrées. Par exemple, les dépenses éligibles pour les ménages aisés, concernent uniquement les dépenses de systèmes de charge pour véhicule électriques ou les dépenses d'isolation thermiques des parois opaques.

L’objectif est de progressivement remplacer ce CITE par une prime forfaitaire, appelée « MaPrimeRénov ». Cette prime, davantage ciblée sur la performance énergétique, est d’ores et déjà disponible pour les ménages modestes propriétaires de leur habitation principale. Elle est délivrée par l’Anah (agence nationale de l’habitat), et sera versée lors de la réalisation des travaux, afin de limiter les contraintes de trésorerie.

Nous attendons le décret qui en précisera les modalités et conditions d’octroi, mais à priori les dépenses éligibles seraient les mêmes que pour le CITE 2019. Ainsi, les dépenses de chaudières au gaz à très haute performance énergétique en 2020 seraient éligibles à cette prime.


Aménagement et prorogation de certains dispositifs fiscaux pour les particuliers


La réduction d’impôt Pinel-Denormandie, qui porte sur l’acquisition de logements locatifs anciens avec travaux, est prorogée d’un an, jusqu’au 31 décembre 2022. De plus, son champ d’application est élargi car les biens éligibles ne sont plus seulement limités aux centres-villes des communes. De même, il est dorénavant possible de réaliser des travaux d’amélioration, et non plus seulement de rénovation.

Le dispositif Cosse est prorogé jusqu’au 31 décembre 2022. Ce dispositif vous permet de bénéficier d’une déduction spécifique de vos revenus fonciers si vous louez un logement situé en zone tendue et pour lequel vous avez signé une convention avec l’Anah.

La réduction d’impôt Malraux, qui vous est accordée pour l’acquisition d’un immeuble situé dans une zone protégée en vue de sa restauration complète, est prorogée jusqu’au 31 décembre 2022.

Par ailleurs, le taux spécifique de la réduction d'impôt pour les investissements dans les FIP Corse ou FIP Outre-mer est abaissé à 30 % (contre 38 % auparavant).


Ces nouvelles mesures fiscales ne sont pas miraculeuses… Certes, certains d’entre vous auront la chance de voir leur facture fiscale baisser, mais pour les autres, nous nous tenons à votre disposition pour vous proposer des solutions durables et innovantes !


source : Fidroit / Fidnet

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Communication client du 26/01/2024

Je vous souhaite encore une excellente année 2024 que nous sommes prêts à aborder ensemble avec sérénité. Je suis heureux de vous informer que les marchés financiers ont été fructueux en fin d’année.

Comentários


bottom of page