top of page
  • Photo du rédacteurAJC Patrimoine

La rentrée économique et financière. Sept 2023

La rentrée économique et financière de 2023 s’annonce encore une fois sous le signe de l’incertitude et de la polarisation. Depuis plusieurs années, les marchés oscillent entre espoir et crainte, entre croissance et récession. L’année 2023 ne fait pas exception et la récession, même légère, est très attendue par les investisseurs pour fin 2023 début 2024.

Les taux d’intérêt, qui mesurent le coût de l’argent, devraient rester élevés, ce qui rend plus difficile le financement des projets et des dettes. D’ailleurs la banque centrale américaine (FED) pourrait augmenter encore ses taux si l’économie américaine continue de bien se porter.

Pourtant nous sommes résolument optimistes et confiants dans nos choix des gérants pour vos allocations.


Explications :


Tout a changé !


Les politiques des banques centrales et des gouvernements ont beaucoup influencé le comportement des investisseurs ces dix dernières années. Elles ont baissé les taux d’intérêt et injecté beaucoup d’argent dans le système financier pour soutenir l’économie après la crise de 2008 et pendant la pandémie de Covid-19.


Ces mesures ont favorisé les investissements dans les actifs qui offrent une forte croissance, comme les actions américaines, les valeurs de la technologie ou les obligations d’entreprises.


C’est également cette politique accommodante qui a contribué à gonfler la valorisation d’actifs comme l’immobilier ou les cryptomonnaies dont la chute est brutale.


Les banques centrales ont commencé à changer de politique en 2022, en augmentant leurs taux d’intérêt et en réduisant la quantité d’argent qu’elles mettent à disposition. Ce changement a provoqué des mouvements importants sur les marchés financiers, qui ont dû s’adapter à un environnement moins favorable en 2022.



Le vrai prix des choses ?


Dans ce contexte, le marché actions est divisé en deux camps.


D’un côté, les valeurs de croissance, qui affichent des performances remarquables et des valorisations élevées, malgré le fort réajustement baissier de 2022. Elles sont perçues comme des valeurs refuges, capables de résister à la conjoncture morose et à la hausse des taux d’intérêt (comme les valeurs boostées actuellement par l’émergence de l’intelligence artificielle).


De l’autre, les valeurs « value », cycliques ou financières, qui sont délaissées et sous-valorisées. Elles ont subi les conséquences des peurs liées à la crise sanitaire, à la crise bancaire et aux tensions géopolitiques, dont certaines présentent une décote attractive.


A titre d’illustration, seules 6 valeurs représentent 40% de la performance du CAC40 à ce jour. Il en est de même pour l’indice des valeurs technologies NASDAQ, tirés par les « GAFAM » et Nvidia, leader international des technologies de l’intelligence artificielle.


Cette situation présente des similitudes avec celle de 2000, où il y avait une bulle sur les valeurs technologiques. A l’époque, le marché était coupé en deux par un excès de confiance dans les nouvelles technologies et un excès de défiance dans les secteurs traditionnels.


Les gérants se doivent d’être attentifs à deux éléments essentiels : le prix des entreprises dans ce grand « reset » des valorisations et tout élément déjà pris en compte par le marché.

Par exemple, en septembre 2022, le marché était très pessimiste et a été surpris par des données économiques moins mauvaises qu’attendu en octobre, ce qui a déclenché un rebond qui se poursuit encore aujourd’hui.


Conclusion


Nous restons fidèles aux principes qui font notre essence depuis 2 décennies chez AJC Conseil Patrimoine :


· Sélection des gérants performants dans la durée.

· Diversification des enveloppes de placements pour répartir le risque (immobiliers, assurance-vie et comptes-titres bancaires).

· Diversifications des enveloppes fiscales adaptés à votre situation personnelle (assurance-vie, PEA, PER, SCPI).

· Diversifications dans les allocations dans ces enveloppes (Actions, fonds garantis, produits de rendements, SCPI européennes).

· Versements réguliers pour construire une épargne mois par mois, année par année dans une trajectoire de long terme et sans perte de capital.


Nous conseillons d’augmenter à court terme la part des fonds en euros, dont les taux de rendement remontent. Et nous sommes très heureux de sélectionner pour vous des produits à formules de rendement compris de 4% à 10%.



Consultez-nous !


Nous vous remercions de votre confiance. N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande d’information complémentaire.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Communication client du 26/01/2024

Je vous souhaite encore une excellente année 2024 que nous sommes prêts à aborder ensemble avec sérénité. Je suis heureux de vous informer que les marchés financiers ont été fructueux en fin d’année.

Comments


bottom of page